République Française
Santé Publique Française
1000 premiers jours
1000 premiers jours

Le suivi médical de grossesse

Temps de lecture : 4 minutes

Une femme enceinte se fait poser un monitoring par une sage-femme

Pendant la grossesse, avoir au plus tôt un suivi médical est important. Plusieurs types de professionnels sont en mesure d'assurer ce suivi régulier, pris en charge par l'Assurance maladie.

À qui s'adresser pour le suivi médical de grossesse ?

On peut se faire suivre par un médecin (généraliste, gynécologue médical ou gynécologue-obstétricien). Pour une grossesse sans risque particulier, le suivi peut aussi être fait par une sage-femme. 
Ce peut être dans un cabinet libéral, à l’hôpital ou dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI).

Pour faire son choix il ne faut pas hésiter à :

  • en parler avec ses proches. En plus d’avoir des renseignements, cela permet de discuter de leur expérience, de poser des questions.  
  • en discuter avec son partenaire. Pour les deux parents ces rendez-vous médicaux réguliers sont des étapes importantes au fil de la grossesse.  

Que comporte ce suivi ?

Le suivi médical de grossesse comporte habituellement sept consultations médicales, des analyses de sang et d’urines ainsi que des échographies. Cela peut évoluer selon le déroulement de la grossesse au fil des mois.

On ne doit pas hésiter à bien informer le professionnel qui nous suit de notre passé médical ou de celui de notre famille, de nos habitudes de vie comme notre alimentation, le fait de fumer ou pas, etc. Cela lui permet d’adapter notre suivi si besoin : prévention, dépistage, médicaments, choix d’allaiter ou pas, préparation de l’accueil de bébé…

Le calendrier des consultations médicales, des échographies, des examens complémentaires est établi avec le professionnel. A chaque étape, il vérifie que tout se passe bien, d’un point de vue santé mais aussi du bien-être. C’est l’occasion d’échanger avec lui sur nos doutes ou questions, que cela concerne notre corps, notre état d’esprit ou notre couple. En fonction du suivi on pourra prévoir avec lui la structure la plus adaptée pour notre accouchement.

Le suivi est l’occasion pour le professionnel de vérifier que les vaccins recommandés avant la grossesse ont bien été faits, pour la mère et le père. Il y a aussi des vaccins à faire pendant la grossesse : 

  • Dès le 1er trimestre de grossesse, on se fait vacciner contre la Covid-19 si ce n’est pas encore fait (premières injections ou rappel). Les deux parents sont concernés.
  • A partir du 2ème trimestre, on se fait vacciner contre la coqueluche. Le bébé est ainsi protégé dès sa naissance.
  • A l’automne, on pense au vaccin contre la grippe. Pour les femmes enceintes, il est recommandé quel que soit le stade de la grossesse et il est pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie. Le père, comme toutes les personnes qui le souhaitent, peuvent aussi se faire vacciner pour diminuer le risque de contaminer la maman et le nourrisson.

On pourra aussi réfléchir avec lui à notre contraception pour l’après l’accouchement. La meilleure contraception après un bébé, c'est celle que l'on choisit avant l'accouchement. C’est important pour ne pas risquer une grossesse non désirée juste après l’arrivée de bébé. On peut aussi s’informer sur le site Question Sexualité, et en discuter en couple, avant de faire un choix.

Y a-t-il d’autres rendez-vous à prévoir ?

En plus du suivi médical et de ses examens, on prévoit :

Le professionnel qui suit la grossesse peut si nécessaire proposer d’autres examens ou nous orienter vers d’autres professionnels : médecin spécialiste, tabacologue, dentiste, infirmier, psychologue, assistante sociale, puéricultrice, diététicien, technicienne d’intervention sociale et familiale …

En cas de doute sur notre santé ou celle du bébé, on ne doit bien sûr pas hésiter à consulter en dehors des rendez-vous prévus. Si on veut prendre un médicament : on doit toujours demander d’abord l’avis d’un professionnel de santé. On peut aussi aller sur le site de l'ANSM pour s'informer.

En savoir plus sur le site de l'Assurance maladie (ou sur le site de la MSA, la sécurité sociale agricole).