République Française
Santé Publique Française

1000 premiers jours

1000 premiers jours

Eviter les accidents domestiques des enfants

Temps de lecture : 6 minutes

Un homme change son bébé allongé sur la table à langer et attrape quelque chose derrière lui tout en maintenant le bébé de sa main afin de le sécuriser

Notre logement et ses environs sont adaptés aux adultes, mais ils ne sont pas toujours sécurisés pour bébé. Alors, pour permettre à bébé d’explorer le monde sans danger, on peut sécuriser son environnement, au rythme de son développement.

Quelles sont les principales règles à suivre pour la sécurité de bébé ?

Le meilleur moyen d’éviter que bébé ait un accident de la vie courante est de toujours garder un œil sur bébé. S’il n’y a pas d’adulte disponible, on place le bébé en sécurité dans son lit. 

On ne laisse donc jamais bébé seul. La nuit, pour pouvoir réagir rapidement si besoin, on installe bébé dans la même chambre que ses parents jusqu’à ses 6 mois, mais dans son propre lit.

Quand on utilise des objets pour bébé (lits, jouets, sièges…), on vérifie qu’ils comportent le marquage CE ou NF avec la mention « conforme aux exigences de sécurité ». On pense à bien lire les avertissements précisés sur les emballages, car certains jouets, par exemple, peuvent être dangereux pour les enfants de moins de 36 mois. 
Pour en savoir plus, on peut consulter le site de la DGCCRF

Très tôt, on peut expliquer à bébé les différents risques, et lui montrer les gestes qui le protègent (comme descendre ou monter les escaliers, rester loin des prises de courant, être doux avec un animal, etc.). Mais il lui faudra du temps pour retenir ces règles et être capable de les appliquer. En attendant, c’est à nous, adultes, de le protéger en sécurisant l’environnement et en surveillant bébé.

Comment éviter les risques d'étouffement et d’étranglement de bébé ?

Quand on connaît les situations à risque pour bébé, on peut les éviter au quotidien ! 

  • Risque d’étouffement par des objets mous.

Le bon réflexe : On couche bébé sur le dos et dans un environnement de sommeil adapté. Pour cela, on utilise une turbulette ou une gigoteuse à la taille de bébé et pas une couverture ou une couette. On éloigne du lit et de ses alentours les oreillers, peluches ou autres objets mous.

 

  • Risque d’étouffement par glissement de la tête de bébé entre son matelas et le lit. 

Le bon réflexe : Tant que bébé est encore tout-petit, on vérifie que le matelas est à la bonne taille pour le lit. Pour un lit parapluie, on n’ajoute pas de matelas.

 

  • Risque d’étouffement par de petits objets.

Le bon réflexe : Pour la sécurité de bébé, on pense à faire attention aux petits objets qui trainent comme les petits jouets, boutons, bijoux, piles boutons, les petits éléments de peluches et poupées, les petits aliments,  etc. Car lorsque bébé grandit, il peut attraper des objets et les porter à la bouche. Une bonne raison de demander à chacun à la maison de bien ranger ses affaires. Et on privilégie toujours des articles de puériculture (jouets, peluches, etc.) et des vêtements adaptés à l’âge de l’enfant, avec un marquage CE ou NF. Enfin, on éloigne les sacs en plastiques des enfants.

 

  • Risque d’étouffement pendant les repas 

Le bon réflexe : L’essentiel, pour éviter les fausses routes quand bébé commence à manger seul, est de le laisser manger à son rythme, sans le forcer à prendre de la nourriture dans sa bouche. Quand il devient plus autonome pour ses repas, on continue à être attentif. Et en dehors des repas, on se méfie de la nourriture qui est à portée des mains de bébé, comme par exemple les cacahuètes qui peuvent provoquer un étouffement très grave.

 

  • Risque d’étranglement 

Le bon réflexe : On évite de mettre à bébé des vêtements ou accessoires qui pourraient l’étrangler  (collier, chaîne, écharpe, cordon de vêtement, etc.). L’efficacité des colliers d’ambre ou de dentition contre le mal de dents n’est d’ailleurs pas prouvée. Autant nous éviter un achat inutile voire dangereux pour bébé. On veille aussi à éloigner les berceaux, lits ou meubles des cordons de rideaux ou de stores, par exemple, car ils sont dangereux pour bébé. Les accidents par étranglement de bébé peuvent arriver rapidement et silencieusement.

Comment éviter les risques de chutes graves de bébé ?

Dans le siège auto, la chaise haute, la poussette, etc., on prend le temps d’installer bébé correctement et de bien fixer les attaches. Dès que bébé est installé en hauteur, sur une table à langer, une chaise haute, un canapé, ou encore un lit sans barreaux, on le garde à l’œil pour éviter toute chute. L'idéal est de toujours garder une main sur lui. Et si on doit aller chercher quelque chose ou gérer une urgence, on l’emmène avec nous, ou on place bébé en sécurité dans son lit ou au sol. 

Pour éviter les chutes dans les escaliers, il est conseillé d’installer des barrières de sécurité, en bas et en haut des escaliers. Et dès que c’est possible, on apprend à bébé à descendre et monter les escaliers en tenant la rampe.

Pour éviter les risques de chute par la fenêtre ou le balcon, on enlève tout objet ou meuble que bébé pourrait escalader sous les fenêtres. Il existe aussi des dispositifs de sécurité que l’on peut installer aux fenêtres. Dans tous les cas, on surveille toujours bébé lorsqu’il est sur un balcon ou dans une pièce avec la fenêtre ouverte.

Comment éviter la chute de meubles ?

Lorsque bébé commence à se déplacer, il explore son environnement et peut avoir envie d’escalader les meubles (commode, bibliothèque, etc.) ou d’attraper un objet en hauteur qui attire son attention. Pour éviter les risques de chute de meuble, on fixe le meuble au mur. On pense aussi à sécuriser l’ouverture des tiroirs (avec un kit de sécurité) pour éviter les pincements de doigts.

Comment éviter les risques de noyade de bébé ?

Donner son bain à bébé ou le baigner dans une piscine quand il fait beau est un véritable moment de plaisir et de détente, pour nous comme pour lui. C’est l’occasion de jeux, de chansons… On ne doit pas pour autant oublier les risques de noyade. Tous les points d’eau peuvent être source d’accident pour bébé. Le risque de noyade de bébé en piscine est le plus connu, mais un bébé peut se noyer dans moins de 5 cm d’eau. On ne doit donc jamais le laisser seul sans la surveillance d’un adulte, même quelques secondes dans l’eau ou à proximité d’un point d’eau (piscine, bassine, mare, à la plage, baignoire, etc.).

Pour être en sécurité au moment du bain, on prépare à portée de main savon, shampooing, serviette de toilette… Ensuite seulement, on met bébé dans l’eau (après avoir vérifié la température). Si on doit absolument quitter le lieu de la baignade et qu’un autre adulte ne peut pas prendre le relai de la surveillance, on enveloppe bébé dans une serviette et on l’emmène avec soi. On ne le laisse jamais seul, même quelques minutes.

Pour profiter des baignades en toute sécurité, les enfants doivent toujours rester sous la surveillance attentive d’un adulte. On peut apprendre à nager à son enfant le plus tôt possible. C’est le meilleur moyen d’éviter les noyades et c’est un moment de partage et de plaisir. Et en attendant, on équipe son bébé de brassards (pas de bouée ou autres éléments gonflables) et on se baigne avec lui. 
Si on possède une piscine privée enterrée, on pense à activer les systèmes de sécurité (volet roulant, abri, barrières ou alarme). On garde en mémoire que ces systèmes de sécurité sont désactivés au moment de la baignade, et qu’ils ne remplacent jamais la surveillance attentive d’un adulte.  

Comment éviter les risques de brûlures de bébé ?

La peau de bébé est plus sensible aux températures chaudes que la nôtre. Son temps de réflexe est aussi plus lent. Il retirera donc moins vite que nous ses mains, son visage ou encore son corps d’une source de chaleur ou d’une eau trop chaude.

Que faire pour éviter à bébé de se brûler à cause de liquides chauds ? On peut garder quelques gestes en mémoire : 

  • Avant de mettre bébé dans son bain, on vérifie que l’eau est à moins de 37° avec un thermomètre.
  • Quand on prépare un biberon : le lait peut être donné à température ambiante. Si on veut réchauffer un biberon, on le fait au bain-marie ou au chauffe-biberon, mais pas au micro-ondes. Avant de donner le biberon à bébé, on vérifie que le lait n’est pas trop chaud, en versant quelques gouttes sur l'intérieur du  poignet. 
  • Quand bébé est sur nos genoux ou dans nos bras, on évite de boire des boissons chaudes et on ne transporte pas de liquide chaud.
  • A table ou en cuisine, on pose les plats chauds loin du rebord de la table ou du plan de travail. On vérifie bien que bébé ne puisse pas tirer sur une nappe et renverser sur lui un liquide ou des aliments chauds. On tourne les queues de casserole ou de poêle vers l'intérieur de la plaque de cuisson. 

Que faire pour limiter les risques de brûlure par contact avec des sources de chaleur ? On peut appliquer quelques gestes simples : 

  • On ne laisse jamais d’allumettes, de briquets ou de bougies allumées à la portée de bébé 
  • On ne laisse pas bébé approcher d'une cheminée ou d'un barbecue allumés. On le tient à distance des objets brûlants : fer à repasser, ampoules électriques, appareils de chauffage...
  • On ne laisse jamais une bouillote ou doudou-bouillotte dans le lit avec bébé, la bouillotte pourrait se percer et brûler gravement bébé. 
  • On montre à son enfant les objets qui peuvent le brûler, comme la porte du four par exemple. 

Comment éviter les corps étrangers dans le nez et les oreilles de bébé ?

Quand bébé grandit, il découvre son environnement, il apprend à attraper et transporter des objets. Il peut alors essayer de mettre des petits objets dans son nez ou ses oreilles. Pour éviter cela, on éloigne de la portée des bébés les petits objets, comme les perles, billes, cailloux, petits jouets, cacahuètes, etc.

Comment éviter les risques d’électrocution de bébé ?

Dès que bébé commence à ramper ou se déplacer à quatre pattes, il est attiré par les prises et les fils électriques qui trainent sur le sol. En glissant ses doigts ou des objets en métal dans la prise, il peut s’électrocuter. Pour la sécurité de bébé : 

  • On installe des cache-prises et on ne laisse pas de rallonge électrique branchée.
  • Dès que possible, on explique à bébé qu’il ne faut pas toucher les prises électriques ni jouer avec.
  • On range et on débranche les appareils électriques quand les enfants sont dans la pièce, et on n’utilise pas d’appareil électrique à côté d’un point d’eau. 

Comment éviter les intoxications de bébé ?

Certains produits comme les produits ménagers, les médicaments, les mégots de cigarettes, le cannabis, les produits cosmétiques, etc. peuvent intoxiquer bébé s’il les porte à sa bouche. Pour éviter cela, on range ces produits en hauteur, dans des tiroirs inaccessibles à bébé ou dans un meuble fermé à clé. On ne verse jamais les produits ménagers dans une autre bouteille (bouteille d’eau, de soda, etc.). Certaines plantes peuvent être toxiques lorsqu’elles sont portées à la bouche ou ingérées par bébé. Avant d’acheter une plante d’intérieur, on se renseigne auprès d’un professionnel.

Comment éviter les morsures d'animaux sur bébé ?

Un animal de compagnie peut partager de bons moments avec nous. Mais quand bébé grandit et teste les réactions de ceux qui l’entourent, il peut avoir des gestes brusques envers l’animal comme lui tirer la queue ou grimper sur lui, par exemple. Cela peut provoquer une réaction défensive et agressive de la part de l’animal, même s’il est habituellement doux et affectueux. Pour limiter les risques, on ne laisse pas bébé seul avec un animal de compagnie, même très familier. Plus tard, il apprendra à son rythme et en suivant notre exemple, qu’un animal n’est pas un jouet et qu’il convient d’éviter des gestes brusques envers un animal.

Et bien sûr, on tient les bébés à distance de tous les animaux du type « Nouveaux animaux de compagnies » (NAC) (notamment rats, tortues et autres reptiles), afin de limiter le risque d’infections graves pouvant être transmises par ces animaux.

Les numéros d’urgence à connaître pour la sécurité de bébé

Les numéros à connaître pour toute personne ayant en charge la surveillance d’un bébé :

  • le 15 pour le Samu
  • le 18 pour les pompiers
  • le 114, numéro d’urgence accessible aux personnes qui ont des difficultés à entendre ou à parler (personnes sourdes, devenues sourdes, malentendantes, aphasiques, dysphasiques)
  • le 112, numéro d’urgence européen. 

Le site de la Caisse nationale d’assurance maladie donne les bons réflexes à avoir en cas d’accident avec bébé.