République Française
Santé Publique Française

1000 premiers jours

1000 premiers jours

Les congés à l’arrivée de bébé

Temps de lecture : 6 minutes

un papa avec un porte-bébé étend du linge

L’arrivée d’un enfant entraîne des changements d’organisation. En tant que parent, on a droit à des congés, obligatoires ou non, pour s’occuper de son enfant. Cela se réfléchit à deux, pour trouver le rythme qui convient.

Qu’est ce que le congé maternité ?

Le congé maternité est un congé obligatoire, on ne peut pas le refuser totalement. Il se découpe en deux parties : 

Avant la naissance, on parle de congé prénatal. Ce congé offre un temps de repos indispensable car la grossesse peut devenir difficile à concilier avec le travail (transports, positions, fatigue,…). Il permet d’avoir du temps pour préparer l’arrivée de bébé. C’est l’occasion par exemple de :

Après la naissance, c’est le congé postnatal. Il permet de récupérer de l’accouchement et surtout de trouver son rythme avec bébé. On peut réfléchir à notre nouvelle organisation familiale et s’appuyer sur l’autre parent pour se reposer.

Quelle est la durée du congé maternité ?

La durée du congé maternité peut être adaptée selon la situation familiale, le déroulement de la grossesse et les conditions de naissance de l’enfant. A minima, la loi interdit toute activité professionnelle pendant :

  • les deux semaines avant la date présumée de l’accouchement 
  • les six semaines qui suivent la naissance.

FOCUS bien-être

Le congé prénatal est aussi une période où la maman peut prendre du temps pour elle ! Pour lire, dormir, aller voir un film avec une amie… Ne pas hésiter à en profiter, dire à son conjoint ce que l’on a envie de faire ou pas… Inutile de recevoir des amis si on est trop fatiguée. Ou alors ils apportent le diner ! En prenant soin de notre bien-être, on préserve notre santé et celle du bébé.

Qu’est-ce que le congé pour naissance ?

Le congé pour naissance est réservé au père biologique ou au nouveau conjoint de la mère quand les parents sont séparés. Il permet de bénéficier de 3 jours ouvrables de congés. Dans certains secteurs d’activité, cela peut même être plus long. 

Le congé pour naissance ne se prend pas forcément le jour de la naissance. Il doit seulement être pris à une date proche de l'événement, fixée en accord avec l'employeur. C’est un bon moyen d’être présent pour son bébé, mais aussi de soutenir la maman.

Qu’est-ce que le congé de paternité, le congé d’accueil de l’enfant ?

Le congé de paternité et d'accueil de l'enfant concerne :

  • Le père de l’enfant, quelle que soit sa situation familiale : mariage, pacs, union libre, divorce ou séparation, même s’il ne vit pas avec la mère ou l’enfant.
  • Le conjoint de la mère dans le cadre d’un mariage, d’un pacs ou d’un concubinage, lorsqu’il vit avec elle. 

 

Tous les salariés ont droit à ce congé à la naissance d’un enfant, quelle que soit l’ancienneté ou la nature du contrat : CDI, CDD, temps partiel, intérimaire, saisonnier…

Si l’on n’est pas salarié, on peut se renseigner auprès de la caisse de sécurité sociale et sur le site d’Ameli

Le congé paternité permet au papa de s’occuper de son bébé, et de soutenir la maman pendant cette période de bouleversement. 

Quelle est la durée du congé paternité ?

Depuis le 1er juillet 2021, la durée du congé paternité est fixée par la loi à : 

  • 25 jours pour la naissance d’un enfant.
  • 32 jours en cas de naissances multiples.

On peut poser ses jours de congé paternité en une seule fois, à la suite du congé de naissance.

On peut aussi poser ses jours de congé paternité en deux fois ou plus, avec

  • Une première période obligatoire de 4 jours, que l’on doit prendre immédiatement à la suite du congé de naissance.
  • Une ou plusieurs périodes d’au moins 5 jours, dans un délai maximal de 6 mois après la naissance de l’enfant.

Sous certaines conditions, ce congé permet de bénéficier d'indemnités journalières. Pour en savoir plus, on peut se renseigner sur le site ameli.fr.

Qu’est-ce que le congé parental ?

Le congé parental est un congé non-rémunéré qui permet à la mère ou au père de faire une pause dans sa vie professionnelle après la naissance ou l’adoption d’un enfant. 

Pour en bénéficier, il suffit d’avoir travaillé au moins un an dans notre entreprise à la date de la naissance de l’enfant. L’employeur ne peut pas refuser ce congé. 

Il est possible de demander un congé total ou une période de travail à temps partiel. Après le congé, on retrouve son précédent emploi ou un emploi similaire, au moins au même niveau de salaire. On peut demander un premier congé pour un an mais il est possible de prendre moins. Il est aussi possible de le renouveler deux fois. Le congé parental prend fin au plus tard au troisième anniversaire de l’enfant.